De l’identité sociale burkinabè

L’identité sociale est une chose complexe : si elle ne définit pas qui on est, elle offre une grille de lecture aux personnes qui nous rencontrent pour nous catégoriser. « L’identité sociale correspond à ce qui permet à autrui d’identifier de manière pertinente un individu par les statuts, les codes, les attributs qu’il partage avec les autres membres des groupes auxquels il appartient (…) ». L’identité sociale permet … Continuer de lire De l’identité sociale burkinabè

De ce qui me manques de la Belgique

Je vis une vie formidable, bien intégrée avec une vie professionnelle enrichissante, des activités multiples, un engagement citoyen, des amis variés et chers… « Oui mais, il doit bien te manquer quelque chose de la Belgique ? »  Cette question, j’ai mis du temps à pouvoir y répondre, tellement  ma vie au Burkina Faso est complète actuellement. Alors bien sûr ma petite famille et mes amis proches me … Continuer de lire De ce qui me manques de la Belgique

Travailler en interculturalité

Cet article vient bien tard. Il faut dire que depuis quelques mois, je cumule deux mandats de travail. Cela me laisse peu l’envie de me mettre sur l’ordinateur le weekend. Cependant j’ai pu accumuler des observations intéressantes sur l’expérience de l’interculturalité dans le milieu professionnel. L’article qui suit en rend compte ; il est un peu long ce qui compense mon silence des derniers mois ! Mes … Continuer de lire Travailler en interculturalité

Belgique/ Burkina Faso: les ressemblances

Il y a presque un an maintenant, j’arrivais pour m’installer au Burkina Faso. Quelques semaines après notre arrivée, sur les routes du pays, Arnaud, mon compagnon de voyage s’exclamait «  en fait, le Burkina et la Belgique, c’est pareil ! ». Cette remarque était plus particulièrement adressée aux routes entourées d’habitations sur tout leur long. En Belgique, le bâtit est dense, il est donc rare de trouver … Continuer de lire Belgique/ Burkina Faso: les ressemblances

« Il n’y a pas de problèmes » ou le lâchez-prise puissance 10

« Il n’y a pas de problèmes », une expression tellement typique et répétée dans cette partie du monde qu’elle en est devenu un cliché du continent africain. Personnellement et depuis quelques années, je me suis rendue compte qu’ile me fallait au minimum trois jours sur le continent pour commencer à croire en cette phrase et pouvoir penser qu’effectivement « il n’y a pas de problèmes ». Même si … Continuer de lire « Il n’y a pas de problèmes » ou le lâchez-prise puissance 10

Rencontre avec le système de santé burkinabé

Le début de l’année 2021 aura été marqué pour moi par  un système immunitaire en berne et quelques frayeurs médicales. Une rechute d’infection de mon nerf oculomoteur due à une crise de paludisme suivie quelques jours plus tard d’une contamination au covid-19, si l’accumulation n’a rien de réjouissant, ma découverte du système de santé burkinabé a été très intéressante et éclairante sur la différence de … Continuer de lire Rencontre avec le système de santé burkinabé

Faire des « trucs de blancs »

« faire des trucs de blancs », en arrivant pour s’installer , on voudrait en faire le moins possible, s’intégrer le plus possible, éviter la caricature du touriste  sauf que : Petit rappel corporel Notre corps, lui, nous rappelle bien que nous sommes blancs, européens avec les caractéristiques physiques, immunitaires, médicales de notre corps mais aussi de notre environnement de naissance et de croissance en Europe. Et donc : … Continuer de lire Faire des « trucs de blancs »

L’amitié burkinabé au féminin

Il y a quelques semaines, je vous faisais un billet sur l’approche des hommes burkinabé et les quelques leçons de drague que les hommes occidentaux pourraient en apprendre. Cette fois-ci il sera question de mes relations avec les femmes burkinabé. Je vous fait part d’une source d’étonnement : la rapidité des prises de contact avec les filles burkinabé. J’utilise ici le termes filles et non pas … Continuer de lire L’amitié burkinabé au féminin

Ni oui, ni non, bien au contraire.

Il y a quelques semaines, j’ai commencé des cours de Jula ( prononcé Dioula , tout comme on l’écrit en français), la langue parlée par une majorité à Bobo Dioulasso. La langue la plus parlée à ne pas confondre avec la langue maternelle de la majorité des habitants de Bobo. En effet, le Jula est une langue véhiculaire, une langue parlée à l’origine par les … Continuer de lire Ni oui, ni non, bien au contraire.

De ce que l’on montre et de ce que l’on cache

La société burkinabé est pleine de mystères,des choses qui me sont encore ou me seront toujours, invisibles. Des mystères sur lesquels les burkinabé eux-mêmes sont discrets. Les burkinabé sont discrets sur leurs émotions, sur leurs liens de loyauté ( pas facile de s’y retrouver entre les loyautés de famille, d’ethnie, de hiérarchie de travail) . Par contre, il y a pas mal d’éléments sur lesquels … Continuer de lire De ce que l’on montre et de ce que l’on cache